Pressing aquanettoyage

QU’EST-CE QU’UN PRESSING ECOLOGIQUE ?

Le concept Aqua blue repose sur une technologie innovante : l’aquanettoyage.

L’aqua nettoyage adopte une approche éco responsable. Il permet de laver tout type de textiles sans aucun solvant ni de composant volatil. Cela est possible avec l’avancée technologique du matériel de pressing et l’évolution des produits lessiviels plus performant et adapté à cette activité. L’aquanettoyage, c’est faire le choix d’un meilleur confort sur le lieu d’exploitation, à la fois pour les salariés et pour la clientèle. C’est le fruit de nombreux progrès techniques amenés par les fabricants de matériels, couplés à une chimie entièrement repensée.

L’aqua nettoyage a vu le jour, il y a plus de 20 ans, il a mis un certain temps avant d’être parfaitement opérationnel et performant. Depuis quelques années, la combinaison d’un matériel et de produits lessiviels adaptés, associé à des programmes testés et validés pour chaque matière, ont permis d’obtenir une qualité de prestation comparable au nettoyage à sec ou à base de solvants. 

pressing écologique Aqua blue

LE PRESSING CLASSIQUE ET SES ALTERNATIVES

Le célèbre perchloréthylène (nettoyage à sec) a dominé le marché pendant 50 ans. Son interdiction au 1er janvier 2022 oblige les exploitants de pressing à investir ou réinvestir dans d’autres technologies.

Le principe du nettoyage à sec est de dégraisser le textile uniquement et n’a aucun pouvoir nettoyant ou détachant. A l’ouverture du tambour ou en cas de mauvaise étanchéité, le perchloréthylène peut causer des irritations des voies respiratoires et des yeux. Il provoque des vertiges, nausées, maux de tête, somnolence et pertes de mémoire.

Des produits de substitution peuvent être utilisés même si certains présentent d’autres risques.

  • Le D5 (Greenearth) à base de Chlorométhane, classé solvant inflammable et combustible. Un des plus impactant écologiquement.
  • Le KWL Hydrocarbure est aussi un solvant classé inflammable et combustible.
  • Le RYNEX 3E est à base de Dipropylène glycom t-butyléthe est classé inflammable et combustible.
  • Le SOLVON K4 est à base de Dibutoxyméthane classé inflammable et combustible.

En conclusion, nous pouvons dire que les solvants alternatifs sont inflammables, combustibles et polluants car ils sont issus de la pétrochimie. Ils sont soumis à l’arrêté 2345 et leur utilisation, stockage et rejets des boues sont strictement encadrés. De plus l’exploitant doit se soumettre à des formations initiales et de suivi obligatoires qui représentent un coût en terme financier et présentiel.